Votez pour franceos en tant que producteur de blocs !
BP ID : franceosysbpComment voter ?
franceos API : https://api.franceos.fr

3. Mécaniques du Protocole EOS

Note au lecteur : cette série d’articles est une traduction dûment autorisée, issue de la meilleure analyse qu’on ait pu lire sur le sujet. Celle-ci a été réalisée par Multicoin Capital. L’article initial fait 30 pages. Nous avons préféré découper ce dernier pour améliorer le confort de lecture. Les parties suivantes sont indiquées à la fin de l’article. Vous pouvez retrouver l’article précédent en cliquant sur ce lien.

Preuve d’enjeu déléguée (DPoS)

Pour un aperçu détaillé des caractéristiques, des compromis, des failles potentielles et des avantages du DPoS, veuillez consulter notre rapport détaillé. (ndlr : pour une meilleure compréhension, nous avons inséré un article francophone écrit par Morgan Phuc. Vous pouvez retrouver l’article de Multicoin.capital en cliquant ici).

La preuve d’enjeu déléguée (DPoS) concentre la production de blocs dans les mains d’un petit nombre d’entités connues et semi-fixées afin d’atteindre une capacité de traitement supérieure et plus évolutive que celle des plateformes à preuve du travail (PoW) ou d’autres blockchains à preuve d’enjeu (PoS).

En DPoS, ceux qui détiennent le jeton du réseau peuvent voter pour élire les producteurs de blocs ; les votes sont pondérés en fonction de la mise du votant, et les candidats producteurs de blocs qui reçoivent le plus de votes sont ceux qui produisent les blocs. Les utilisateurs peuvent également déléguer (« proxy ») leur pouvoir de vote à un autre utilisateur qui peut voter en leur nom ; certains utilisateurs peuvent choisir d’externaliser ces décisions à des amis de confiance ou à des membres de la communauté. La DPoS est une démocratie représentative liquide avec un suffrage symbolique. La DPoS peut également être considérée comme une version numérique formalisée d’une hiérarchie organisationnelle traditionnelle qui fonctionne en toute transparence. Bien qu’il y ait des problèmes de démocratie et de gouvernance d’entreprise qui dépassent la portée de cet humble article, l’une des caractéristiques essentielles de la DPoS est que la nature open-source de ces protocoles signifie que les utilisateurs peuvent « forker » s’ils ne sont pas d’accord avec la majorité. Il n’en va pas de même pour les démocraties, les entreprises et autres structures organisationnelles. La DPoS adopte des idées issues de nombreux modèles de gouvernance traditionnels, mais elle est en fin de compte beaucoup plus souple et transparente.

Les producteurs de blocs peuvent être élus ou rejetés à tout moment, de sorte que l’idée de perte de revenus et de réputation soit le frein principal contre les mauvais comportements. De plus, les conditions de « slashing » peuvent être intégrées dans le DPoS de manière plutôt triviale. La plupart des implémentations traditionnelles de PoS permettent aux utilisateurs de produire des blocs proportionnels à leur fonds mis sous séquestre dans le réseau. Le DPoS permet aux utilisateurs de s’impliquer de manière proportionnelle à leur investissement dans le choix des producteurs de blocs. Les producteurs de blocs eux-mêmes n’ont pas nécessairement besoin d’avoir une mise importante, mais ils doivent entrer en compétition pour obtenir les votes des utilisateurs.

Chacun des projets de Larimer a utilisé le DPoS, mais cette forme de consensus a été approfondie avec chaque projet. Avec EOS, Dan a introduit le concept de BFT DPoS (Byzantine fault-tolerant DPoS). Larimer décrit le système comme suit :

« Les blocs sont produits avec une finalité de 99,9% toutes les 0,5 secondes et confirmés avec une finalité absolue toutes les 2 secondes ou mieux. Nous y parvenons en demandant aux producteurs de blocs d’envoyer une confirmation de bloc chaque fois qu’ils étendent leur chaîne locale. Un défaut Byzantin est prouvé si un producteur de blocs envoie deux confirmations pour la même hauteur de bloc ou le même horodatage de bloc. Les producteurs incluent un numéro de séquence incrémentielle à chaque confirmation qu’ils envoient. Un producteur qui envoie deux confirmations avec le même numéro de séquence s’avère également être byzantin.

Étant donné qu’un seul producteur peut produire un bloc à tout moment, et que les producteurs ne changent de fourche que lorsqu’une chaîne plus longue est trouvée, les fourches qui créeraient des blocs irréversibles différents ne sont possibles que si plus d’un tiers des producteurs commettent des fautes byzantines prouvables par cryptographie. Dans une telle situation, la communauté peut, par le biais de la constitution, prendre des mesures pour geler les comptes du producteur et les producteurs qui se comportent mal peuvent être automatiquement retirés du planning de blocage. La chaîne DPoS continuerait sous la règle de la chaîne la plus longue jusqu’à ce que le problème soit résolu. »

Pour plus de détails, voir cet interview vidéo en anglais avec Larimer et cette section du Whitepaper EOSIO.

Machine virtuelle WebAssembly (MvWAS/WASM)

EOS se lancera en utilisant la machine virtuelle WebAssembly (WASM). Ethereum utilise actuellement une VM (virtual machine) propriétaire appelée la Machine Virtuelle Ethereum (EVM). WASM est largement reconnu comme étant une solution plus rapide et plus efficace que l’EVM. Même Ethereum travaille à la mise en œuvre de la WASM… D’autres concurrents d’Ethereum tels que Dfinity seront lancés avec WASM. WASM présente les avantages suivants :

  1. Améliorations en termes de vitesse et de performance
  2. Prise en charge de C, C++ et Rust, avec des compilateurs pour d’autres langages en cours de développement.

Cela signifie que les développeurs qui ont déjà de l’expérience avec ces langages peuvent rapidement commencer à développer sur EOS, au lieu d’avoir à apprendre un nouveau langage comme Solidity afin de créer des DApps et des contrats intelligents. De plus, cela signifie que les développeurs peuvent tirer parti de toutes sortes d’outils et de bibliothèques de logiciels qui ont déjà été construits pour ces langages lorsqu’ils construisent sur EOS. Enfin, l’utilisation de WASM fournira des outils d’optimisation et de débogage supérieurs. Toutes ces fonctionnalités permettront d’accélérer et de simplifier le processus de développement.

Article suivant : 4. Les caractéristiques d’EOS (1/2)

Articles connexes

1 Response
  1. […] Note au lecteur : cette série d’articles est une traduction dûment autorisée, issue de la meilleure analyse qu’on ait pu lire sur le sujet. Celle-ci a été réalisée par Multicoin Capital. L’article initial fait 30 pages. Nous avons préféré découper ce dernier pour améliorer le confort de lecture. Les parties suivantes sont indiquées à la fin de l’article. Vous pouvez retrouver l’article précédent en cliquant sur ce lien. […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.